2 dates à venir

Le 11 octobre 2022

Le Théâtre, Scène nationale de Saint-Nazaire

SAINT-NAZAIRE CEDEX (44)

Le 9 novembre à 18h30 et le 10 novembre à 14h30 et 20h

Comédie de Béthune

Béthune (62)

Médias

UN FURIEUX DESIR DE BONHEUR

Catherine Verlaguet / Olivier Letellier / Sylvère Lamotte / Création 2019

Distribution et équipe artistique

De Catherine Verlaguet
Mise en scène Olivier Letellier
Chorégraphie Sylvère Lamotte (compagnie Lamento)
Création sonore Mikael Plunian
Interprétation Marie-Julie Debeaulieu, Geneviève de Kermabon, Thomas Guene en alternance avec Jonathan Salmon, Jeanne Favre, Ninon Noiret, Geoffrey Ploquin en alternance avec Maxime Seghers, Mateo Thiollier-Serrano
Collaboration à la mise en scène Jonathan Salmon
Création lumières & scénographie Sébastien Revel
Régie de tournée en alternance Celio Menard, Sébastien Revel, Arnaud Olivier et Manon Boucher
Costumes Juliette Gaudel

Théâtre de récit et danse
Tout public à partir de 9 ans / Durée 1h

Résumé

Léonie a 70 ans s’allonge pour attendre la mort, mais elle ne vient pas, alors elle décide de vivre heureuse puisqu’il est encore temps.

Un furieux désir de bonheur ça pourrait être l’histoire de Léonie, ou celle de sa petite-fille, ou bien l’histoire d’Eric, le prof de sport. Mais en fait, cette histoire est celle du désir, de sa propagation et de sa transformation contagieuse en un bonheur partagé. 

Selon les philosophes, Spinoza notamment, le désir est le moteur de l’existence. Tout le monde a un désir, voire, souvent, plusieurs. Mais personne (ou presque) n’en parle. C’est un truc qu’on ne dit pas, qu’on n’avoue pas, qu’on garde pour soi. Il arrive même que « soi » ne soit pas au courant des désirs enfouis sous la peur de les dire.
En bref : ça s’dit pas ! 

Mais justement, alors que c’est visiblement le désir qui est le moteur de nos existences, alors qu’il est ce qui nous permet de nous réaliser complètement tel que nous sommes et non à l’image de ce que les autres projettent, si nous osions les dire, ces désirs, peut-être nous rendrions nous compte que nos différences sont des choses merveilleuses que nous avons tous en commun.