Médias

BASTIEN SANS MAIN

Antonio Carmona / Olivier Letellier / Création 2020

Distribution et équipe artistique

Texte / Antonio Carmona
Mise en scène / Olivier Letellier
Interprétation / Ariane Brousse et Simón Aravena
Collaboration artistique / Jérôme Fauvel
Assistanat / Matteo Prosperi
Création lumières, scénographie / Sébastien Revel
Création sonore / Antoine Prost
Régie de tournée en alternance / Charles Dubois et Jean-Philippe Boinot
Costumes / Augustin Rolland

Théâtre de récit et cirque 
À partir de 5 ans / Durée 35 minutes

Résumé

C’est l’histoire d’un petit garçon de 5 ans qui s’appelle Bastien et qui n’a pas d’ami à l’école. C’est aussi l’histoire de sa maîtresse d’école qui s’appelle Rebecca et qui fera l’impossible pour lui.

Aujourd’hui on est lundi. Et comme chaque lundi Rebecca se demande pourquoi personne ne veux donner la main à Bastien quand il faut se mettre deux par deux dans le rang ? Pourquoi Lili rit en criant « Bastien il est sans main ! » et qu’elle donne la sienne à toutes ses copines qui ont des bracelets en formes d’étoiles. Oui, c’est vrai après tout, pourquoi…?

Peut-être parce que Bastien est très maigre.
Peut-être parce que Bastien hurle de peur quand il voit du jambon à la cantine.
Peut-être parce que Bastien tape ses chaussures très fort contre le tableau pendant que les enfants font la chanson du matin.
Peut-être parce qu’il ne sait pas parler, qu’il ne sait pas dire merci, ni s’il te plait et qu’il dit juste des choses incompréhensible comme : « Cé cé Se mel é pié o bou é chossi mama é ssaussure achaché jona couri é chips o séré mé baskets. »

Les seuls mots que Bastien sait dire c’est chaussures et lacets. Et encore il dit « saussures » et « lafets ». Dans la vie Bastien ne pense qu’à ça. Pendant la sieste par exemple, pendant que tout le monde dort ou fait des dessins, lui, il prend les chaussures de tout le monde, les mets dans le lavabo, appuie sur le robinet et joue au petit bateau ave. Et pourtant c’est cher l’eau.

Des fois Rebecca s’énerve un peu. Parce qu’elle a en marre de retrouver les chaussures avec les canards mais… Le plus souvent elle s’inquiète pour Bastien. Elle s’inquiète quand elle le voit se mettre en colère parce que quelqu’un a effacé la date au tableau. Elle n’aime pas, quand Lili se moque de Bastien en lui jetant des morceaux de puzzles à la figure. Elle est triste, de le voir manger seul à la cantine avec ses chaussures posées sur la table et qu’Eliott dit qu’il est dégoutant…

« C’est pas parce qu’il est différent qu’il est méchant » c’est ce qu’elle dit à ses élèves.
« Mais maîtresse c’est quoi la différence entre Bastien et nous à part qu’il est bizarre ? »
« C’est pas qu’il est bizarre, arrêtez de dire ça ! c’est juste qu’il est… qu’il est… »

Mais la maîtresse n’avait pas le mot. Rebecca, la maîtresse préférée de ses élèves, la seule dans l’école qui savait compter jusqu’à 69 à reculons, qui connaissait des chansons en anglais et en chinois et qui arrivait en une seconde à ouvrir la fermeture éclair des enfants bloquée dans leurs veste… Dire ce qu’était Bastien elle ne le savait pas.


Production Le Théâtre du Phare puis Les Tréteaux de France - Centre dramatique national, direction Olivier Letellier
Coproduction Académie Fratellini / Saint-Denis - La Filature / Scène Nationale de Mulhouse - Fontenay en Scènes / Ville de Fontenay-sous-Bois - Centre Culturel Jean Houdremont / La Courneuve - Le Strapontin / Scène de territoire Arts de la Parole / Pont-Scorff - Théâtre du Champ aux Roy / Ville de Guingamp - CirquEvolution / Val d’Oise, Seine et Marne, Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis - Théâtre La Licorne Théâtre – Scène conventionnée Jeunes Publics / Cannes - Très Tôt Théâtre – Scène conventionnée Jeunes Publics / Quimper - Le Trio…S / Inzinzac-Lochrist - Espace des Arts / Scène Nationale de Chalon sur Saône - Côté Cour / Scène conventionnée jeune public de Franche-Comté - Espace Germinal / Fosses - La Ferme de Bel Ebat / Théâtre de Guyancourt 
Avec le soutien du Conseil Départemental de Seine-Saint-Denis Production Le Théâtre du Phare puis Les Tréteaux de France - Centre dramatique national, direction Olivier Letellier