LES KOKEMARS

OU SUR LA PETITE REINE DES NUITS SANS ÉTOILES

Distribution et équipe artistique

D'Anouch Paré | Une proposition de Marine Guez, Cécile Leterme, Kristo Lecouflet, Nadine Marcovici, Ronan Ménard, Vincent Paillier, Anouch Paré, Marc Shapira et des choeurs de cyclo-acteurs et trices rencontré-e-s au gré des représentations | Spectacle à partir de 8 ans, à mettre à la portée des adultes | Durée 1h 

Résumé

Le Petit, qui n’est plus si petit, a toujours peur du noir. Aussi préfère-t-il que la lumière reste allumée dans le couloir. Or, un soir, le Papak considère qu’il a vraiment passé l’âge, alors il dévisse l’ampoule. Et là, dans le noir total, devant le Petit ahuri, apparaissent des phares de vélo, et sur les vélos de drôles de cyclistes. L’un d’eux lui désigne une bicyclette vacante. Le Petit n’hésite pas à l’enfourcher. Il n’est pas au bout de ses surprises.

Les Kokemars est un voyage burlesque. Il s’agit d’anticipation, d’écologie et de rêve : le tout sur les chapeaux de roue. Pas de message asséné mais une invitation à l’émotion, à la réflexion et au paradoxe.

 

UNE HISTOIRE

Il y a un livre, et dedans, une histoire, une fiction : dans un monde où les écrans sont omniprésents, celle d’un Petit que son Papak plonge dans le noir pour lui apprendre la réalité de la vie, et qui se retrouve immergé dans un cauchemar entre burlesque et épouvante. Avec un choeur de cyclistes, il doit pédaler pour éclairer la voie. Vers où ? Nulle part puisque ce monde à venir n’existe déjà plus. Il y rencontre Le Grégoire, La Lucette, et des compagnons de route dont un squelette qui pédale encore gaillardement. Il va apprendre de ces résillients que le monde a fini. Anticipation, onirisme : c’est l’enfant qui éclaire la suite par son esprit vif et inventif : il va réparer, il va lutter et entrainer son Papak dans la réalité que LUI va raconter.

 

UN TEXTE

Il est publié à l’Ecole des Loisirs. Depuis, il a été sélectionné par nombre de Comités de lecture, et à l’occasion, a été travaillé par des groupes d’enfants, d’adolescents ou mis en lecture par des professionnels :
• Association AMLET 53 («Les jeunes lisent le théâtre» 2018)
• Coup de coeur 2019 du Comité de Coup Lecture du Théâtre de la Tête Noire à Saran (mise en lecture de Thomas Gaubiac)
• ATHENOR Scène Nomade CNCM (Festival Coïncidences 2020, dispositif «Je lis du théâtre»)
• Sélection Comité Lecture Théâtre Massalia (Marseille)
• Sélection Comité Lecture Culture Commune (Scène Nationale du Bassin Minier du Pas-de-Calais)

 

UNE AVENTURE

LE COEUR DU PROJET DE CRÉATION est un choeur chaque fois renouvelé : ce sera, à chaque lieu de représentation, l’occasion d’un partenariat fort avec les équipes de médiation des théâtres, et avec des habitants venant apporter voix et corps aux Kokemars. Un atelier animé par des comédien-ne-s du spectacle et le créateur lumière est systématiquement mis en place en amont de la première représentation. Ce choeur concernera six amateurs/trices par représentation, de tout âge (à partir de 16 ans), de tout sexe, ayant ou non une pratique du plateau. Les lectures différentes, source d’inventivité et de jubilation, que ces participations chaque fois renouvelées peuvent engendrer sont totalement assumées. Ce choeur pédale pour s’éclairer. Les ressources utilisées dans Les Kokemars sont raisonnées : récupération d’énergie et d’objets, détournement, et donc invention collective.

 

LA COMPAGNIE PORTEUSE D'UN PROJET

La Cie Les Allumettes Associées : une évidence. Avec cette compagnie, Anouch Paré a eu l’occasion déjà de travailler la chair de ses textes : Vanity Case, Histoires de Puces à Equinoxe - Scène Nationale de Chateauroux, Un Monde à tes mesures, L’Histoire de la Fille qui lisait trop d’Histoires à La Comète - Scène Nationale de Châlons-en-Champagne, chantier A Mort la viande pour Act’art 77. Le Suicidé de N. Erdman, Théâtre de l’Athénée, La Comète. Elle y mène également nombre d’expériences : artiste associée à La Comète, résidences en territoire avec le PNR du Gâtinais et Act’art 77, résidence de création auprès des Emmaüs, mise en place de La Boîte, de Un Piéton rien de plus - performances en espace public. C’est très naturellement que la Cie Les Allumettes Associées est structure porteuse. Cette «vieille compagnie émergente» est désormais domiciliée dans les Côtes D’Armor.

 

Production : La compagnie LES ALLUMETTES ASSOCIÉES

Coproduction :
• Les Tréteaux de France, Centre dramatique national
• La Comète, Scène nationale de Châlons en Champagne
• La maison du théâtre, Brest
• Quai des rêves, Centre Culturel de la ville de Lamballe-Armor

Avec le soutien de :
• Conseil départemental, dans le cadre de la politique de soutien à l'émergence artistique et à la création
• DRAC Bretagne

Partenariat : La plateforme technique mutualisée (22)